Des écrans plus larges et des sites plus longs.

Nos bons vieux écrans ne cessent de s’agrandir. Et ça influence directement la construction des sites. L’usage du multi-écrans ne cesse de s’affirmer avec la croissance continue des mobinautes et l’explosion des ventes de tablettes. Mais il n’empêche que nos bons vieux PC ont maintenant des résolutions qui s’élargissent. La résolution moyenne est maintenant à 1366 px de large, on est bien loin du 1024 de chez nos parents. Cet élargissement contribue donc à une meilleure aération des pages et facilite le travail des webdesigners qui ne doivent plus entasser les blocs par dessus les uns des autres.

Alors quand je dis que les écrans s’élargissent, on a aussi des sites qui s’allongent. Oui chers lecteurs, vous pouvez ranger vos remarques sur le fait de limiter le scroll en bas de page, ceci n’est plus vrai. Enfin à moitié plus vrai…évidemment qu’une info mise en haut de la page sera toujours plus visible que le lien des mentions légales caché dans les petits caractères de votre footer, mais les internautes ne sont pas des rebutés du scroll et il vaut souvent bien mieux un petit coup de scroll et une répartition du contenu plus aérée et agréable que de vouloir absolument tout mettre au dessus de la ligne des 800px.

On assiste même à des sites mono-pages où tout le contenu se retrouve sur la homepage, j’ai même vu des boutiques qui mettent sur la même page, le produit, le formulaire d’achat et le paiement, alors c’est pour dire. Attention néanmoins à cela car si vous dites ça à un référenceur, il va bondir car avoir une homepage trop lourde n’est pas très bon pour notre ami Google, donc pour une utilisation e-commerce ça se discute.

Autre tendance qui émerge, c’est ce que l’on appelle le design typographique. Avec l’arrivée des Google fonts, on a un vrai retour à la typo et les créatifs du print vont enfin nous lâcher les baskets avec la bonne excuse du Arial ou Sans Serif trop moche pour faire un truc joli sur le web. Alors ça extasie les webdesigners les google fonts, j’avoue que je ne suis pas un expert du truc mais force est de constater que de plus en plus de sites utilisent la typo comme élément central du design et font abstraction de visuels. Une tendance qui semble également ressortir en print car je vois beaucoup de campagnes (meetic, smart…) qui utilisent la typo en axe créatif. Il faut quand même mieux ne pas trop en abuser car ça devient vite chiant je trouve.

Ensuite comment ne pas aborder le point fondamental de tout article sur le web design, je veux bien évidemment parler du ……du …… du ……. Responsive ………évidemment. Bon alors, c’est pas compliqué, le responsive webdesign c’est en gros un design qui s’adapte à la taille de l’écran. Donc si vous avez commencé cet article par le début, vous avez vu que je parlais des mobinautes, des tablettes…etc et donc grâce au responsive, on va enfin pouvoir regarder des sites convenablement sur son petit écran. Alors attention le responsive ce n’est pas un site qui est réduit en proportion, c’est un site dont les blocs s’adaptent, changent de places et où les informations sont hiérarchisées pour permettre une expérience de navigation optimale. L’exemple que je cite souvent est celui du boston globe, grand journal bostonien, bostoniaque, bostonique…bref de boston qui a bien réalisé l’opération, beau résultat…essayez de réduire la taille de votre navigateur pour voir la hiérarchisation des blocs changer.

Ce responsive design est sans conteste accéléré par le développement du html5 sur les navigateurs. Outre le fait de pouvoir à présent se passer du flash, le html5 permet entre autre une meilleure gestion des resizing des pages. Bon alors ça me fait quand même un peu rire le html5 (oui je sais je rigole facilement), mais on en parle beaucoup de cette techno mais seuls 40% des navigateurs sont compatibles. De plus trouver un bon développeur en html5 n’est quand même pas chose facile, je pense franchement que le flash a encore quelques mois devant lui (à l’échelle du web c’est long quelques mois) car dès que ça devient un peu complexe, le html5 nécessite des développements compliqués et par rapport à un petit coup sur le .swf c’est pas encore vraiment rentable cette affaire.

Bon n’empêche que pour moi, la VRAIE révolution c’est ce que l’on appelle le parallax scrollparallax scrollinging. Tous ces sites où vous voyez plusieurs plans du site bouger à des vitesses différentes qui sont en sur-exposition l’un l’autre et qui provoque un effet visuel très intéressant. Ci-après une petite sélection pour vous donner une idée.

Alors cet effet marche bien sur des beaux et grands écrans (apple de préférence…,non ça c’est une connerie) et pour des sites très visuels avec peu de contenu texte. A l’agence on avait réalisé de très beaux projets sur cette base et c’est pour moi la vraie tendance 2012, celle qui a émergé et qui propose une réelle nouveauté par rapport aux standards du marché.

Be the first to comment on "Des écrans plus larges et des sites plus longs."

Leave a comment

Your email address will not be published.


*